forum et association d'entraide dans le deuil périnatal
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Perdre un bébé...
En France, "La loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l'être humain dès le commencement de sa vie " (art. 16 du Code Civil). En revanche, le fœtus n'a, aux yeux de la loi française, pas d'existence en tant que personne légale. La limite de 22 semaines est essentielle puisqu'au-delà de ce terme l'enfant est considéré comme tel (droit à l'inhumation, congé maternité et également congé paternité depuis l'arrêté du 9 janvier 2008) ce qui n'était pas le cas avant. Parce que ce bébé la aussi est une personne, qu'il a grandit en vous... et qu'il est partit sans meme que vous ayez sentit un souffle de vie en lui pour que la perte d'un enfant ne soit plus tabou, qu' on ose en parler, se confier entre parents ayant connus cette meme douleur... pour qu'on se fasse comprendre, parce qu'on a trop de chagrin mais que les personnes qui n'ont pas vecus ca ne peuvent pas nous entendre... J'ai crée cette association car j'ai perdue ma fille a 5 mois de grossesse suite à une interruption médicale de grossesse pour malformation cérébrale.... La quand vous rentrez chez vous, que vous reprenez le travail, bien sur les gens ont de la peine mais la phrase typique est "il faut aller de l'avant!" mais comment aller de l'avant? facile a dire.. J'ai donc décidée de chercher une association d'entraide avec groupe d'échange... cette association se trouve a Paris et ici nous sommes a Mantes la jolie, avec un grand hopital ou chaques jours des mamans perdent leur bébé que se soit par img ou mort foetale
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 10 le Lun 9 Sep - 9:15
rencontres et echanges
Cette association va etre basée a mantes la jolie, une petite assoc sans pretention que j'essaies de créer aujourd'hui , mais que nous allons tous développer ensemble... nous pourrons nous reunir 1 fois par mois pour parler, de notre histoire, de notre souffrance, de notre deuil et puis un beau jour du bonheur d'etre a nouveau enceinte et de notre peur aussi que ca recommence... Je vous invite aussi a rejoindre le forum que j'ai crée il y 4 mois quand j ai perdue ma princesse, pour commencer un contact virtuel... ca fait tellement du bien de se sentir moins seuls!!!
le forum
lieu d'échange virtuel avec des mamanges de la france entiere, Ici vous pourrez raconter votre histoire en toute simplicité , chaque jour, chaque épreuve a traverser...
Ne me dites pas...
Ne me dites pas... je vous en pries ne me demandez pas si j'ai reussi a le surmonter, je ne le surmonterai jamais je vous en pries ne me dites pas qu elle est mieux la ou elle est, elle n'est pas ici aupres de moi je vous en pries ne me dites pas qu'elle ne souffre plus je n'ai toujours pas acceptée qu'elle ai pu souffrir je vous en pries ne me dites pas que vous savez ce que je ressens a moins que vous aussi vous ayez perdue un enfant je vous en pries ne me demandez pas de guerir le deuil n est pas une maladie dont on peut se debarasser je vous en pries ne me dites pas au moins tu l as sentie pendant ... mois selon vous a quel age un enfant devrait il mourir je vous en pries ne me dites pas que mon calvaire est fini il ne fait que commencer dites moi tout simplement que vous vous souvenez de lui si vous vous souvenez de lui je vous en pries mentionnez le nom de mon enfant je vous en pries laissez moi pleurer tout simplement
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
l’histoire d’une abscence
retrouver son sourire alors qu'il n'existe plus retrouver sa vie alors qu'il ne vit plus retrouver sa frimousse alors qu'elle n'est plus retrouver, chercher dans le brouillard ce que nous ne pouvons plus voir chercher à taton, rêver qu'il revient et se reveiller dans le cauchemard de la réalité, de l'absence définitive. Dans le cauchemard de ce plus jamais pour toujours. ...